Nouvelles (bonnes et mauvaises) sur les SSD

J’ai lu deux nouvelles sur le même sujet, une avec de bonnes nouvelles, une autre effrayante. Par la nature des deux, j’ai pensé que cela valait la peine de partager avec vous.
Voir toutes les colonnes de B. Piropo
Le premier a été publié il y a environ une semaine. Dans un article intitulé « Les disques durs perdent à la place de la mémoire flash”, le vice-président d’une grande entreprise dans le domaine Déclare: « il y a un changement clair sur le marché du stockage de données. Et l’un d’eux implique le disque dur. Au cours des cinq dernières années, la technologie s’est développée et le disque mécanique migre vers flash sur le marché du stockage primaire. »
C’est vrai. Je n’ai moi-même utilisé que des disques SSD sur mes ordinateurs, ne gardant qu’un seul lecteur de disque magnétique sur chacun pour stocker la sauvegarde des disques SSD. Et sur le marché des entreprises, il n’en a pas été autrement depuis que le développement de la technologie – avec l’utilisation de techniques telles que la compression et la duplication des données – alliées à l’économie d’échelle fournie par l’augmentation des ventes, a fait chuter les prix des lecteurs de disques mémoire (disques “flash” ou SSD – de “Disque ssd”), au point de devenir compétitifs. Le fait est lié aux avantages évidents qu’ils offrent, car ils ne pèsent presque rien. Leur taille est une fraction de la taille des unités magnétiques et elles sont plus de dix fois plus rapides que ces dernières.
Wilson records, de Pure Storage, cité dans l’article, prédit que dans la prochaine décennie, les disques mémoire remplaceront les disques magnétiques. Et pas seulement sur les ordinateurs, car il ne faut pas oublier que la grande majorité des tablettes et la totalité des “téléphones intelligents” utilisent déjà des disques mémoire.
Des faits tels que l’énorme vitesse des disques mémoire, leur propagation rapide, leur poids et leur taille presque insignifiants (si on les compare à ceux des disques mécaniques) indiquent un avenir riant des disques à semi-conducteurs.
L’autre actualité fait l’objet d’un article publié lundi dernier, 05/11/2015, sur le site d’Extreme Tech dans l’article de Joel Hruska intitulé « Les SSD peuvent perdre des données en aussi peu que 7 jours sans alimentation” (“s’ils ne sont pas alimentés par l’alimentation, les SSD peuvent perdre des données dans des périodes aussi courtes que 7 jours”). Un titre effrayant, comme je l’ai mentionné au début.
Mais calmez-vous, la chose n’est pas aussi laide qu’il y paraît.
L’article de Hruska est basé sur une conférence d’Alvin Cox de Seagate intitulée « JEDEC SSD Specifications Explained ». La conférence a été présentée lors d’un événement éminemment technique (“Normes Mondiales pour l’Industrie de la Microélectronique”) et nécessite quelques connaissances pour être accompagnée, je vais donc essayer de la réduire à la plus simple expression.

Laisser un commentaire