Histoires de l’histoire de l’Internet tchèque: lisez des e-mails sur votre mobile? Ça ne marchera pas

Être alphabétisé aujourd’hui signifie être capable de lire, d’écrire et de compter, mais en 2000, être alphabétisé signifiera que vous pourrez lire, écrire, compter et travailler sur un ordinateur. Cette prédiction a été entendue par son père au milieu des années soixante-dix du siècle dernier par une écolière T. M.

Aujourd’hui, elle est l’une des personnalités les plus importantes de l’Internet tchèque. Dans la nouvelle partie de la série de podcasts Stories from the history of the Czech internet, il se souvient de ses premières rencontres avec les ordinateurs et Internet (un lien vers le podcast se trouve ci-dessous).

C’est à cause de la prédiction de son père qu’elle a ensuite étudié l’automatisation des systèmes de contrôle à l’Université d’économie de Prague et, après l’école, a plongé dans le tourbillon du commerce des logiciels, qui commençait alors à se développer en République tchèque.

« En janvier 1990, il y a eu une discussion sur la page de codage des frères Kamenický et Latin 2. À cette époque, le tchèque n’existait pas sur les ordinateurs, vous ne pouviez pas écrire de texte tchèque, l’ordinateur ne comprenait pas le tchèque, ne pouvait pas trier par ordre alphabétique, les pilotes devaient être écrits pour tout – sur l’écran pour afficher les polices, sur les claviers, pour les imprimantes “, se souvient-il de son premier travail dans la localisation de logiciels.

 » Nous créions une terminologie à l’époque. Aujourd’hui, nous disons « contrôleur », mais nous n’avions pas ces mots à l’époque. Nous connaissions tous l’anglais technique, mais nous n’en parlions pas en tchèque « , ajoute-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *