Forum CEM 2015 Brésil

Aux amis lecteurs qui ont raté ma chronique ces deux dernières semaines: désolé. Une grippe brabançonne accompagnée d’une infection de la gorge m’a renversé et m’a empêché de remplir mon engagement hebdomadaire envers vous. Je suis désolé et, encore une fois, je m’excuse.
On s’en fout.
Ce mercredi 26 août, EMC a tenu à São Paulo une autre édition de son forum. Il s’agissait de la douzième édition annuelle et l’édition de cette année n’a cessé d’innover: contrairement au format conventionnel, où les conférences parallèles se tiennent chacune dans sa propre salle, EMC a adopté un format qui, semble-t-il, devient la norme dans les événements de cette nature: un seul auditorium avec une scène centrale dans laquelle jusqu’à quatre présentations simultanées pourraient être effectuées.
Si cela vous semble entraîner une réédition du chaos, vous vous trompez: les participants reçoivent des ensembles d’écouteurs portables qui peuvent être réglés sur les différentes conférences et choisissent simplement celui que vous préférez regarder, découvrez de quel côté de la scène il sera présenté, asseyez-vous dans le public devant ce côté et accordez-vous en conséquence. Simple, efficace et intéressant. Avec l’avantage supplémentaire d’offrir à tout moment une vision globale de l’événement aux participants, que ce soit sur scène ou dans le public.
Le thème central de l’événement était, bien sûr, le traitement et le stockage d’immenses quantités de données. Par conséquent, les expressions “Big Data”, “Cloud”, “convergence” et « Hadoop » étaient d’usage courant dans pratiquement toutes les présentations, conversations et commentaires.
Et en parlant de « Hadoop », son créateur Doug Cutting, architecte Cloudera, était là pour assister au discours d’ouverture et à la conférence de presse. Comme le concept de « Hadoop » pour moi a toujours été un peu flou (par exemple: selon Wikipedia, ”Hadoop est une plate-forme logicielle Java de calcul distribué axée sur les clusters et le traitement de grandes masses de données », ce qui est tout à fait correct mais ne me semble pas la manière la plus claire d’expliquer le concept), j’ai profité de la conférence de presse pour demander à Doug lui-même de détailler davantage le sujet. D’après ce que j’ai pu comprendre, la chose est plus facile (à comprendre, bien sûr) que la définition de Wikipedia ne l’indique.

Laisser un commentaire